Visa Schengen long séjour

Avant toute chose, il est à noter qu'il n'existe pas un seul type de visa Schengen long séjour et qu'il sont qualifié de "longs" par opposition aux visa "courts séjours" ne pouvant dépasser 3 mois.
Les visas longs séjours sont donc des visas dont la durée de validité est supérieure à 90 jours et ne peuvent excéder 1 an.
En cas d’autorisation par un état membre, d’un séjour supérieur à un an, le visa long séjour sera alors remplacé par un titre de séjour. La demande de carte de séjour devra être déposé en préfecture dans les deux mois précédant l’expiration du visa long séjour.
Toutes les nationalités sont soumis au visa long séjour à l’exception des citoyens de l’Union Européenne et des ressortissants des états membres et des états bénéficiant d’accord bilatéraux : Monaco, Andorre, Saint Martin et le Vatican.

Il existe plusieurs types de visas permettant de séjourner plus de 3 mois.

1. Le visa long séjour valant titre de séjour ou VLS/TS.

Celui-ci a été mis en place pour les catégories d’étrangers suivantes :

• les conjoints de ressortissant français visa d’un an ;
• les conjoints bénéficiaires du principe regroupement familial : visa d’un an.
• les travailleurs salariés : pour un CDI un visa d’un an et pour un CDD un visa de 4 à 12 mois
• les étudiants : visa de 4 à 12 mois
• les visiteurs : visa de 4 à 12 mois
• les stagiaires : visa de 4 à 12 mois
• Les bénéficiaires du « passeport talent » et leur famille : visa de 4 à 12 mois
• Les salariés détachés Infra Corporate Transfers (ICT) et leur famille : visa de 4 à 12 mois
• Les stagiaires ICT et leur famille : visa de 4 à 12 mois
• les entrepreneurs ou les professions libérales : visa de 4 à 12 mois

Pour information, ce visa longue durée ne concerne pas les territoires d’outre-mer (Polynésie Française, Nouvelle-Calédonie, Wallis et Futuna) ainsi que les citoyens algériens qui bénéficient d’un accord bilatéral.

Seuls les personnes faisant partis de ces catégories peuvent bénéficier du visa long séjour VLS/TS et n’auront par conséquent, pas besoin de titre de séjour. Cependant, ils seront dans l’obligation de se faire enregistrer auprès de l’OFII de leur lieu de résidence en France. Cette obligation prend la forme d’un formulaire à remplir au moment du dépôt de demande de visa.

2. Le visa long séjour dont l’objectif est le dépôt d’une demande de carte de séjour

Ce visa concerne :

• les étrangers des catégories : ci-dessous visant à obtenir une des cartes de séjour suivantes :
- carte de séjour vie privée ou familiale (sauf conjoints des français) : étranger père ou mère d’un enfant français résident en France
• les étrangers visant l’obtention d’un titre de séjour pluriannuel :
- bénéficiaires d’une carte pluriannuelle « passeport talent » et salariés détachés ICT saisonnier
• les étrangers visant l’obtention d’une carte de résident :
- l’enfant étranger d’un ressortissant français âgé de 18 à 21 ans
-les ascendants d’un ressortissant français et de son conjoint à sa charge
- « l’étranger titulaire d’une rente d’accident de travail ou de maladie professionnelle versée par un organisme français et dont le taux d'incapacité permanente est égal ou supérieur à 20 % ainsi qu'aux ayants droit d'un étranger, bénéficiaires d'une rente de décès pour accident de travail ou maladie professionnelle versée par un organisme français »
- « l'étranger ayant servi dans une unité combattante de l'armée française ou ayant effectivement combattu dans les rangs des forces françaises de l'intérieur ou ayant servi en France dans une unité combattante d'une armée alliée ou ayant servi dans la Légion étrangère, sous certaines conditions. »

3. Le visa « vacances travail » (PVT ou Working Holiday Visa)

D’une durée maximum de un an, ce visa visent les jeunes entrant dans l’espace Schengen dans le cadre des accords bilatéraux « Vacances-Travail ». Les ressortissants des pays suivant n’ont donc pas besoin de titre de carte de séjour pendant leur séjour :
Canada, Australie, Japon, Taïwan, Nouvelle-Zélande, Corée du Sud, Hong-Kong, Russie, Argentine, Mexique, Uruguay et Chili.

4. Le visa de long séjour temporaire

D’une durée comprise entre 4 et 12 mois, ce visa peut être délivré dans les cas suivants : visite d’un établissement privé, études à titre privé pour une durée maximum de 6 mois), exercice d’une activité artistique professionnel. A l’instar du visa « Vacances-Travail », le titulaire de ce visa n’ont pas besoin de titre de séjour ou de s’enregistrer auprès de l’OFII.

5. Le visa pour scolariser un mineur en France

D’une durée maximum de 11 mois ce visa a pour but de permettre aux mineurs étrangers et dont les parents résident à l’étranger, d’être scolarisés en France. Il n’est pas possible d’obtenir un titre de séjour à l’issu de ce visa car les mineurs n’en ont pas besoin.

Quel que soit le type de visa qui s'appliquera à votre cas de figure, n'oubliez qu'une assurance Schengen est également obligatoire pour l'obtention de votre visa. N'hésitez pas à consulter nos articles sur l'assurance voyage visa Schengen et à utiliser le moteur de comparaison d'assurance visa schengen pour avoir une idée du budget à prévoir.

COMPARATEUR D'ASSURANCE SCHENGEN